Imprimer

Historique WKC

Historique WKC

Historique WKC

 

 

WKC, anciennement Weyersberg, Kirschbaum & Cie., une société qui a fortement contribué à la réputation de la ville de Solingen.

Nos principaux clients ne sont pas - comme souvent présumé - des personnes privées, mais les gouvernements, écoles et fournisseur d'uniformes qui ont besoin d'armes blanches pour les officiers.

Chaque année, 25000 Généraux, Amiraux, Officiers, Sous officiers et Cadets reçoivent un sabre ou une épée WKC. Beaucoup d'entres eux transmettront leur produit unique à leurs fils ou filles. La forte connexion entre les uniformes et les sabres de cérémonie a permis à nos compagnons d'acquérir un savoir faire particulier.

Gâce à un réseau fiable et international de fournisseurs - toujours à l'écoute des besoins de nos clients - de nombreux.produits ont été développés.


Ceux ci peuvent être retrouvés dans plus de 80 pays mondialement de l'Australie au Zimbabwe !

 

entreprise

Une Tradition depuis 1573 !

L’arme blanche a joué un rôle de premier plan dans l’histoire du monde. Certaines armes blanches ont eut une telle importance qu’on leur a donné des noms comme ‘‘Excalibur’’ du Roi Arthur ou ‘‘Balmung’’ de Segfried…

1560  Ltetederoia préhistoire de l'entreprise Weyersberg, Kirschbaum et Cie à Solingen commence dès le moyen âge, comme une des premières marques déposée de son type pour les sabres et épées. En 1560, la marque ''Tête de roi'', signature de forge de Johannes Wundes a été enregistrée et est encore utilisée de nos jours.

 

1573  Au 16ème siècle, l’art de la forge d’armes blanches était déjà très développé à Solingen, et Wilhelm Weyersberg, un des fondateur de WKC, est devenu Maire de Solingen en 1573. A cette époque, la ‘‘méthode Solingen’’ consistait à une division du travail organisée par les confréries qui étaient déjà établies. Par exemple, l’affûtage et le polissage des lames n’étaient pas fait par les mêmes personnes, mais par spécialité des artisans. Grâce à cette innovation, les artisans de Solingen ont gagné une bonne réputation.

La qualité des lames fut tant appréciée que le nom de ‘‘Solingen’’ devint une marque internationale. Encore aujourd’hui, ‘‘Solingen’’ est une marque protégée légalement. Par la suite, à l’époque de la révolution industrielle, la famille Weyersberg a joué un rôle important dans la production de sabres et le marketing à Solingen.

 

1850  L'ère de la révolution industrielle a joué un rôle important pour la famille Weyersberg et surtout dans la production de sabres et le marketing à Solingen. L’une des raisons d’un tel succès fut l’invention du laminage en Angleterre. Fritz Weyersberg a obtenu le brevet et l’a introduit à Solingen pour la première fois. Grâce à cet équipement, Fritz Weyersberg a pu produire une quantité significative de lames

 

1854  chevalierA la même époque une autre famille a aussi influencé la ville de Solingen : La famille Kirschbaum mondialement réputée pour son marketing développé autour des sabres de Solingen. En 1854, le casque de chevalier devient la marque déposée de la famille Kirschbaum.

 

 

1883  En 1883, les deux familles se sont associées pour fonder Weyersberg, Kirschbaum et Compagnie (WKC), l'entreprise la plus performante de Solingen a cette époque. En 1900, l'entreprise employait plus de 1 200 salariés. En complément des lames, ils produisaient des armes complètes, des pièces de vélos, motocyclettes et téléphones. Ce n’était pas par hasard si les deux premiers téléphones de Solingen avec les numéros 1 et 2 appartenaient à la société Weyersberg, Kirschbaum et Cie.

Utilisant les atouts de la société, WKC s'est développée mondialement pour devenir le leader mondial des armes de cérémonie et baïonnettes militaires. A la fin du 19ème, ils produisaient plus de 100 000 lames annuellement. Encore aujourd'hui, on retrouve beaucoup de ces armes blanches dans les musées autour du monde.

 

1922  En 1922, WKC à été repris par l’entreprise ‘‘Siegen Solingen Gussstahlverein’’ et l’activité à beaucoup souffert dû à une sévère récession économique à cette période. Avec la grandre depression de 1929, l'entreprise a fermé, laissant la marque WKC abandonnée pendant quelque temps. Entre 1933 et 1945, WKC est revenu au premier plan grâce à une grande qualité des sabres et couteaux, et est devenu le fournisseur principal de l’armée allemande.

 

1944  Le 4 et 5 novembre 1944, WKC a été la cible des bombardements alliés sur Solingen. 800 tonnes de bombes ont été lachées sur la ville de Solingen, là où WKC avait sa production. La majeure partie des bâtiments et équipements ont été détruits. La production a du être arrêtée.

 

1955  Le 17 novembre 1955, l’histoire récente de WKC a commencée, Hans Kolping de Solingen, un riche fabriquant de couteaux de grande qualité, a acheté WKC. La production fut localisée dans l’ancien immeuble WKC de fabrication de tuyaux, sur WittkullerStrasse. Rapidement une production de pistolet a été mise en place.

Hans Kopling s’est rapidement réorienté sur la fabrication de sabre, principal atout de WKC. WKC a établit ses propres moyens de gravures, et de forge. La première commande conséquente est venue des Etats-Unis, plus particulièrement de la Navy et des Marines. En mars 1956 les premiers sabres de parade quittaient l'entreprise. De nombreux contrats venant du monde entier se signaient à nouveau en faveur de l'entreprise WKC.

 

1989  A la fin des années 80, une nouvelle air pour WKC a débuté quand Marga Willms, une amie de longue date de Hans Kopling, a racheté l’entreprise. Par la suite Joachim Willms, homme d’affaire né à Solingen, lui a succédé. Joachim Willms a entreprit des investissements sur les bâtiments et équipements pour assurer la croissance future de WKC.

 

1995  Le plus récent chapitre de l’entreprise de tradition WKC a commencé en 1995 quand André Willms a rejoint l’entreprise. WKC était capable d’accroître continuellement ses parts de marché en gagnant de plus en plus de clients autour du monde.

Mars 2000, WKC est certifé selon les normes DIN EN ISO 9001:2000, résultat de la rigueur dans le travail et d'un soucis continuel du travail bien fait.

Novembre 2005, Wilkinson a fermé sa production de sabres à Londre. En décembre WKC a acheté la plupart des machines, outils, pièces finies ou non finies des sabres, dagues, ou couteaux. WKC est maintenant en position de produire la plupart des modèles anglais selon les spécifications du ministère, utilisant les outillages.

Aujourd'hui  WKC livre dans plus de 80 pays et produit plus de 25000 sabres pan. En dépit d’une telle croissance, WKC utilise toujours les moyens de production traditionnelle. 25 compagnons, graveurs, polisseurs, forgerons … fourbissent des armes blanches d’une qualité exceptionnelle et ceci de la lame au fourreau en passant par la garde. L’une des qualités surprenantes est la gravure faite main dont le détail et la finition sont excellents. Ce savoir faire inchangé depuis plus de 100 ans, garanti les meilleures lames du monde. Depuis la fin 90, le nom de WKC reste non seulement reconnu pour la qualité de ces sabres, mais également réputé pour sa qualité de fournisseurs d’accessoires d’uniformes tels que dragonnes, boutons, épaulettes…

Notre développement le plus récent à pris place au delà des frontières de la ville. Depuis le début des années 90, WKC est devenu beaucoup plus international qu'auparavant. Pour exemple, dans le passé, les exportations de WKC se faisaient à travers des sociétés d'exportation allemandes. Aujourd'hui, WKC a plus de 20 représentants dans différents pays à travers le monde.

Des Langues comme l'anglais, l'espagnol, le français ou le portugais sont parlées couramment au sein de WKC, ce qui nous rapproche de nos clients.

De même que l'exportation des nos produits, WKC a développé un réseau international de fournisseurs. La multiplication de contacts avec des personnes différentes d'origine variée, a démontré, que des techniques particulières,que l'on ne trouve plus ici, sont toujours utilisée ailleurs. Ce savoir faire et cette capacité, associés à notre connaissance, produit d'excellents articles.

Le plus récent développement a pris place dans le domaine des armes des arts martiaux et plus particulièrement dans les sabres Japonais.

Notre connaissance des métaux, fer, acier, laiton, bois, que nous avons acquise depuis plusieurs siècles, peut être pleinement utilisée pour développer de magnifiques sabres avec les techniques les meilleures. Notre objectif est de maintenir n développement continuel pour vous offrir les dernières technologies et les meilleurs designs. Nous associons le savoir faire des traditions manuelles avec les techniques modernes.

Soyons aussi contents – que la société WKC fondée en 1883 existe toujours aujourd'hui. De cette manière, nous pouvons encore enrichir le monde avec de magnifique pièce faite main.

Nous vous en remercions aussi – vous nos clients – qui nous le permettez.